«Lorsque les Etats-Unis sont venus chercher Cuba, nous n'avons rien dit, nous n'étions pas Cubains.»
BOUTIQUE EN LIGNE

CITATION DU JOUR :



RSF
RSF : du sang sur les mains
par ALLARD Jean-Guy
10 février 2007

Á quoi joue, une fois de plus, l’ONG française de Robert Ménard, Reporters sans frontières (RSF), en essayant de manipuler les faits dans le dossier de journalistes haïtiens assassinés par des paramilitaires ?

C’est la question que se posent plusieurs observateurs avec la publication récente d’une enquête menée par un expert nord-américain de renom sur le sauvage assassinat d’un photoreporter dans ce pays des Caraïbes.

Jeb Sprague, un universitaire californien qui se consacre depuis quelques années au dossier Haïti et qui a démasqué, avec sa collègue Diana Barahona, la collusion de RSF avec le département d’État, vient de publier sur le site web bien connu Narco News, une analyse où il signale que l’organisation parisienne a manipulé les faits entourant la mort du photoreporter Jean-Rémy Badio survenue le 19 janvier 2006.

Sprague raconte comment des citoyens de la localité de Martissant, au sud de Port-au-Prince, accusent le groupe paramilitaire Lame Ti Manchèt (l’Armée des petites machettes), d’être responsable de l’assassinat du reporter.

Selon le groupe SOS Journalistes, dont Badio était membre, celui-ci a été exécuté après avoir fait des photos de ses assassins. Un communiqué de RSF émis depuis Paris présente une version manipulée des faits « même si l’on a attribué à ce groupe une nombre énorme d’assassinats documentés », rapporte Sprague, dans son reportage spécial pour The Narco News Bulletin.

Un communiqué de presse émis par RSF, depuis Paris, tente une diversion en impliquant un autre groupe, connu sous le nom de Baz Gran Ravine, dont la participation à cet assassinat n’a pas été démontrée.

La directrice du bureau de RSF au Canada, Emily Jacquard, a évité de façon bien étrange, de mentionner les faits exprimés par les voisins du lieu du crime et n’a pas non plus signalé que la plupart des assassinats politiques survenus à Martissant ces dernières années ont été exécutés par Lame Ti Manchèt.

Sprague a rappelé un massacre perpétré par la police haïtienne avec l’aide de Lame Ti Manchèt dans un tournoi de football parrainé par la USAID, le 20 août 2005. Des images de ces tragiques évènements apparaissent dans le documentaire de Walt Bogdanich, un reporter de The New York Times, intitulé Haïti : la démocratie inachevée.

L’Agence haïtienne de presse (AHP) rapporte que, selon des proches de Badio, la victime avait fait l’objet de menaces de mort de la part de membres de Lame Ti Manchèt, un groupe paramilitaire né sous la tutelle du régime de Latortue, imposé par les États-Unis.

Guyler Delva, de l’Association des journalistes haïtiens (AJH) a dénoncé l’assassinat de Badio dans de nombreux médias haïtiens.

L’AFFAIRE ABDIAS JEAN

Ce n’est pas la première fois que se confirme clairement la duplicité de RSF dans le dossier haïtien.

Un cas flagrant : l’assassinat d’un autre journaliste, Abdias Jean, 25 ans, correspondant d’une station de radio de Miami, WKAT, qui a été exécuté par la police du régime intérimaire en janvier 2005.

Des agences de presse ont mentionné les déclarations d’un témoin oculaire selon lequel Abdias Jean a été mitraillé par des agents de la police du gouvernement Latortue quand il couvrait un raid.

Les policiers ont frappé Jean et ont vidé leurs armes à feu sur lui bien qu’il s’était identifié clairement comme journaliste. Dans ce dossier aussi, Guyler Delva, le président de l’AJH, a non seulement condamné l’assassinat mais a affirmé disposer d’informations selon lesquelles les policiers ont poursuivi le journaliste jusqu’à l’intérieur d’une maison.

RSF a cependant observé un mutisme total sur l’affaire.

Le groupe français, tellement porté à intervenir lorsqu’il s’agit de couvrir les crimes de protagonistes nord-américains - le rapport de RSF sur l’assassinat du cameraman espagnol José Couso en Irak l’a montré hors de tout doute - n’a pas estimé que cette exécution valait à tout le moins un communiqué.

Selon un article publié en août sur le site web nord-américain Counterpunch, par les chercheurs Diana Barahona et Jeb Sprague, l’alliance entre RSF et le Département d’État est tellement confidentielle que la NED refuse de révéler le contenu des documents IRI 2002-022/7270, IRI 2003-027/7470 et IRI 2004-035/7473 qui contiennent les détails des ententes convenues entre RSF et l’International Republican Institute, la machine à ingérence du Parti républicain.

La récente enquête sur la USAID menée par le General Accountability Office (GAO), l’organisme d’audit du gouvernement nord-américain, révèle comment l’IRI et la NED sont deux des intermédiaires utilisés depuis l’administration Reagan pour détourner l’argent du contribuable vers des organisations étrangères qui appuient les projets de l’extrême droite nord-américaine et de la CIA.

Haïti a vécu une tragédie interminable depuis 2004 quand une mafia de politiciens et de fonctionnaires nord-américains, après une campagne internationale de désinformation, a organisé l’éviction du président Jean-Bertrand Aristide.

Cette mafia reçoit l’appui économique de la United States Agency for International Development (USAID), de l’International Republican Institute (IRI) et de la National Endowment for Democracy (NED).

Ces mêmes organisations ont financé, en vue des élections présidentielles, plusieurs groupes politiques qui ont participé ou ont appuyé le coup d’État contre Aristide.

RSF se trouve parmi les bénéficiaires confirmés des subsides accordés par ces mêmes organisations avant et après le putsch.

De sorte que... à quoi joue, une fois de plus, l’ONG française de Robert Ménard en présentant une version manipulée de l’assassinat d’un journaliste et en ignorant totalement une autre exécution, malgré les dénonciations répétées des professionnels de la presse haïtienne ? Jusqu’à quand RSF prétendra-t-elle défendre les journalistes et les droits de l’homme alors qu’elle est toujours plus liée à l’appareil de désinformation du gouvernement des États-Unis ?

http://www.granma.cu/frances/2007/febrero/lun5/6rsf-F.html



© CSP - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
Administration | site crée avec SPIP

ajouter commentaire
envoyer article