«Lorsque les Etats-Unis sont venus chercher Cuba, nous n'avons rien dit, nous n'étions pas Cubains.»
BOUTIQUE EN LIGNE

CITATION DU JOUR :



FRANKLIN Jane
ANALYSES
Torricelli trébuche sur Cuba
par FRANKLIN Jane
1er septembre 2006

Le sénateur Torricelli, celui qui a donné son nom à l’infame loi Torricelli, a décidé de se réinventer un passé... Après Zoé Valdés, Valladarés, et tant d’autres, on dirait que c’est une maladie qui frappe de nombreux anticubains... Pauvre Robert Torricelli. Quatre ans après avoir perdu son siège de sénateur pour cause de corruption, il tente de s’inventer une vie où il apparaît comme un homme de principes - un héros dans la lutte pour la liberté à Cuba. Dans la vraie vie, le Représentant Torricelli (...)
ANALYSES
CUBA et la GLOBALISATION
par FRANKLIN Jane
13 juin 2001

Au début du 20ème siècle, les Etats-Unis étaient en train de codifier leurs relations futures avec Cuba par le biais de l’Amendement Platt. A la fin du 20ème siècle, les Etats-Unis ont tenté de rétablir ces anciennes relations par le biais des lois Torricelli et Helms-Burton. Ces trois documents sont révélateurs d’un changement historique révolutionnaire et de la transition idéologique qui en découle. Les Etats-Unis sont nés dans une révolution anti-coloniale et anti-féodale qui a inspiré la Révolution (...)
BIBLIOGRAPHIE
Cuba and the United States - a chronological history
par FRANKLIN Jane
21 janvier 1998

de Jane Franklin Une chronologie des rapports entre Cuba et les Etats-Unis de 1959 à nos jours. Clair, net, précis. Cette chronologie est une source précieuse pour tous ceux qui s’intéressent aux relations internationales et présente une vision sans précédente des relations cubano-américaines. Ce travail est basé sur une recherche documentaire exceptionnelle menée par l’historienne américaine Jane Franklin. "Un livre indispensable pour ceux qui étudient les relations cubano-américaines. Il peut (...)
ANALYSES
L’OBSESSION CUBAINE Ou la Véritable Histoire de la CANF
par FRANKLIN Jane
16 juillet 1996

(publié dans le magazine The Progressive, Juillet 1993) Deux jours avant l’entrée en fonctions du Président Bill Clinton, le journal Miami Herald raconta comment un éminent avocat d’origine cubano-américaine du nom de Mario Baeza, partenaire dans la compagnie prestigieuse Debevoise & Plimpton, était sur le point d’être nommé au poste d’Assistant au Secrétaire d’Etat des Affaires Inter-Américaines. Le lendemain, le nom de Baeza fut rayé de la liste des nominés du Département d’Etat [i.e. Ministère des (...)

© CSP - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
Administration | site crée avec SPIP